RYU KARATE SHOTOKAN

RKS dÉménage au Sportplexe de Châteauguay pour mieux vous servir. 

La prochaine session débute le 4 septembre prochain.

Nous ajoutons une session pour Mini-Ka (parent-enfant) de 3 à 6 ans.

 

EFFORT  – CONSTANCE  –  PERSÉVÉRANCE

« L’apprentissage se fait dans le mouvement ».

Inscription en tout temps : Venez nous rencontrer!

BIENVENUE

La pratique des arts martiaux est considérée depuis longtemps comme une excellente activité physique et est accessible autant pour les jeunes et les moins jeunes. Chacun y trouve sa voie. Le karaté, en plus d’être un sport de combat,  il apporte plusieurs bienfaits tant aux niveaux physique que psychologique.

« Le but ultime du karaté-do ne réside pas dans la victoire ou dans la défaite, mais dans l’épanouissement de la personnalité de ses adeptes. » – Gichin Funakoshi

Sur le plan physique : Il améliore la capacité cardio-vasculaire, la flexibilité, la musculation, la posture et la coordination. Il favorise aussi la perte de poids, et c’est bien connu, l’activité physique aide à rester jeune.

Sur le plan du développement personnel : Il aide dans la gestion du stress, la concentration, la discipline personnelle, la confiance en soi, la détermination et la capacité de mémorisation. C’est aussi un bon moyen pour vaincre l’intimidation. Le karaté offre la possibilité de participer à certaines compétitions permettant ainsi de vaincre notre timidité, valider l’ampleur de nos efforts et favoriser le développement de soi.  

Sur le plan socio-culturel : Il permet de socialiser avec des personnes qui partagent une même passion, un même intérêt. Il contribue au respect de chaque individu et à l’acceptation des différences.

ENTRAINEURS

Éric Normandeau, directeur

Éric Normandeau, directeur

Sensei, nidan

Annabelle Boyer

Annabelle Boyer

Sensei, yondan

Karim Adada

Karim Adada

Sampaï, shodan

HORAIRE

Inscription en tout temps

LUNDI ET MERCREDI Enfants,  bienvenue aux adultes

18h30 à 19h30

Ados – adultes

19h30 à 20h30

 

Nous sommes situé au Sportplexe de Châteauguay

195 Brisebois, Châteauguay

514-929-7027

TÉMOIGNAGE

Un petit mot pour dire merci à Sensei Eric Normandeau et a toute la gang de RKS, après seulement 8 mois j’ai plus l’impression de faire partie d’une petite famille que d’être un simple élève dans une école de karaté. 

René-Mathieu Gaudron

Karatéka

« Je recommande cette école, il y a une grande énergie qui entoure chaque participant et qui donne une ambiance familiale. Cette école est ouverte autant pour les enfants que les adultes. Allez faire un tour. »

Mathieu Trudeau

Karatéka

Super professeur très patient et surtout passionné.

Patrick Langevin

Merci pour tout Nathalie. Grâce à vous et toute votre belle équipe, Mike à réussi d’atteindre les nouveaux sommets. Je suis convaincu que ça va continuer grâce à votre travail.

Gianni Forestier

Parent

Je pense que depuis j’ai commencé le Karaté, c’est la meilleure méditation depuis la plongée sous-marine. Les deux ont besoin de beaucoup de focus et de discipline. On tombe dans une bulle. Le temps que tu le fais il y a plus rien d’autre autour, le travail, les problèmes, les soucis. Tu rencontres des gens super qui ont la même passion. Je ne sais pas pourquoi j’ai commencé si tard.

Martin Pomerleau

Karatéka, RKS

L’école de karaté RKS, c’est d’abord une famille et un lieu où l’on favorise le développement de la confiance en soi. On y apprend la maîtrise du corps, de l’esprit, des émotions et des pensées. L’enseignement est personnalisé afin de permettre à chacun de trouver sa propre voie tout en s’imprégnant de la philosophie ancestrale. Bienvenue dans cet univers de samouraïs où tous contribuent à l’amélioration de soi.

Annabelle Boyer

CRHA, génagogue, analyste du langage corporel

AFFILITATIONS

On reconnaît la valeur d’une association aux membres qui la compose.

Le salut, témoins du respect

« Le karaté débute et se termine par le respect »
Gishin Funakoshi

Le respect est une valeur fondamentale dans les rapports humains, il nous est transmis par nos parents, enseignants, instructeurs… à nous de l’appliquer pour le recevoir en retour. Le respect envers les entraineurs, ses camarades, envers soi-même, l’environnement et même de ses adversaires.

– Le respect des consignes et des règles établis. Comme de ne pas déranger, permet le bon fonctionnement et de limiter l’impact négatif du groupe. D’éviter les conflits inutiles.

– La salutation peut signifier une reconnaissance et un moment de gratitude envers tous et chacun, par l’apport de ses forces et ses faiblesses, à notre évolution vers une meilleure version de nous-même.

– Pour les plus jeunes, le salut en dojo permet de faire une transition entre le jeux et l’entraînement.

– Pour les plus vieux, donne à chacun l’opportunité de pratiquer la respiration consciente et ainsi se recentrer sur soi et évacuer le stress et les soucis de la journée.

OSS

Lexique
Shizentai : Position des pieds : mutsubi dachi.
Seiza : A genoux en posture de méditation
Mukso : Fermer les yeux,
Mukso Yamé : Ouvrir les yeux
Shomen ni rei : Salut du Maître fondateur (souvent la photo est posée devant)
Sensei ni rei : Salut vers le sensei (qui salut ses élèves en retour)
Sampai ni rei : Salut vers le ¨sampai ¨ (élève le plus haut gradé joue le rôle du sampai lors de l’appel.
Tatté : Consigne de se relever.

Les senseis aussi ont des évaluations

C’est lors d’un camp d’entraînement de karaté shotokan qui a eu lieu les 29-30 juin et 1 juillet dernier que nos senseis; Éric Normandeau, instructeur en chef du club Ryu Karaté Shotokan a obtenu une 2e dan soit la 2e ceinture noire. et ce malgré une hanche artificielle et;

Annabelle Boyer instructeur au même dojo, a obtenu une 4e dan soit la 4e ceinture noire. On compte très peu de femmes au Québec qui se rendent à niveau aussi élevé en raison du degré de difficulté des combats et du niveau technique demandé.

Les deux karatékas ont dû se préparer de façon plus intensive durant un an pour se présenter à l’examen qui se déroulait devant le directeur technique de l’Association de karaté shotokan, M. Yutaka Katsumata, 8e dan et un invité représentant la Japan Karaté Shoto Federation, Kosho Kanayama, 7e dan. L’examen comprenait trois parties soit :

  • Des « khion » : techniques de base comprenant des blocages, des coups de pieds, des coups de poings, des déplacements;
  • Des « katas » : chorégraphie simulant un combat contre plusieurs adversaires dont un présenté spécifiquement par l’examiné et un autre choisi au hasard par l’examinateur. M. Normandeau devait donc maîtriser 18 katas et Mme Boyer devait en maîtriser 32.
  • Des « kumité »: des combats servant à démontrer leur savoir-faire.

L’enseignement du karaté traditionnel vise à former le caractère de l’athlète et promeut le respect de l’adversaire. Détermination, sincérité, effort, étiquette et contrôle de soi sont les règles du dojo. Bref, un véritable karatéka doit s’efforcer d’atteindre la perfection autant sur le plan philosophique que sur celui de la performance physique. Dans le cas du l’école Ryu Karaté Shotokan, cette philosophie s’applique bien. M. Normandeau a effet passé son examen malgré une hanche artificielle posée il y a deux ans. Le karaté shotokan est un style traditionnel qui favorise la maîtrise de soi plutôt que le full-contact ce qui permet à ses pratiquants de s’entraîner malgré un âge avancé ou des conditions physiques particulières.

Texte:  Annabelle Boyer

 

Vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter où nous laisser un commentaire.

 

 

 

 

 

Share This